Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /

 

On l’a vu au travers des différents textes et interventions qui constituent le rapport d’activité : 2010 a été une année riche en événements.

2011 s’annonce sous des auspices similaires même si l’on sait qu’il faudra continuer à lutter pour faire valoir les droits des demandeurs d’asile et pour cela nous devrons sans cesse nous appuyer sur nos trois grands pôles de compétences : aide administrative, apprentissage du français langue étrangère et soutien psychologique.

Pour l’aide administrative, nous entendons continuer à travailler avec l’AIEM et nous espérons – et pour notre part nous ferons le maximum pour y parvenir - que la convention qui a pris effet le 1er septembre 2010 et qui est valable un an, sera reconduite.

Des sessions de formation seront indispensables compte-tenu des nouvelles lois qui devraient entrer en vigueur dans les prochaines semaines. Un après-midi sur la nouvelle loi d’immigration (loi Besson) a déjà eu lieu en janvier sous la houlette d’Oumar Koné, juriste mis à disposition du CASAM par Inter Service Migrants (ISM). Plus de 20 accueillants et enseignants ont suivi les explications d’Oumar et, compte-tenu des réactions très positives et des demandes qui ont fait suite à cette formation très appréciée, j’envisage de renouveler l’expérience mais en étant moins généraliste et en insistant davantage sur certains points de la loi… si Oumar en est d’accord. Toujours dans le domaine juridique il serait utile de réexpliquer les possibilités qui demeurent après un rejet du recours devant la CNDA. Depuis deux ans un certain nombre de nouveaux accueillants ont rejoint le CASAM – on doit s’en réjouir – mais ils n’ont pas encore (ou peu souvent) eu l’occasion d’intervenir dans ce domaine.

Une ou deux séances de mise à jour des données géopolitiques seront peut-être nécessaires en raison des développements,voire des bouleversements, qui agitent actuellement certaines régions du monde.

 

Pour l’apprentissage du français et depuis le début de l’année, des choses ont déjà bougé : ouverture d’un lieu de cours en centre ville à Metz, à la Maison des associations, 1 rue du Coetlosquet. Démarrage début février avec 3 demandeurs d’asile. Aujourd’hui nous en sommes à une dizaine et compte-tenu des différences de niveau, un deuxième enseignant devra désormais être présent.

Toujours dans ce cadre d’apprentissage de la langue française des contacts ont été pris avec les médiathèques. Il se trouve en effet que la médiathèque Jean Macé de Borny est située dans l'environnement proche du CASAM, c'est pourquoi il a semblé utile de prendre contact avec ses responsables afin de voir s'il est possible d'unir nos efforts dans le cadre de l'apprentissage du français. Au cours de deux réunions médiathèque-CASAM, il est tout d'abord apparu que les demandeurs d'asile peuvent profiter des services proposés par la médiathèque : gratuité (au vu de leurs faibles ressources) de la carte d'adhérent, possibilité d'emprunter livres, cédéroms, DVD, accès à internet sur des postes en libre service (avec réservation préalable d'un créneau horaire).

La médiathèque propose un fonds d'ouvrages pour l'apprentissage du français. Ces documents peuvent être empruntés. Les responsables de la médiathèque sont prêtes à compléter ce fonds avec des titres proposés par le CASAM. On a également pu retenir la mise en place de relations régulières telles que des visites à la médiathèque pour des groupes d'apprenants, de manière à les familiariser avec les lieux ainsi que la visite de la responsable du fonds d'apprentissage du français lors des cours du mercredi et du jeudi.

Afin de faciliter l'accès à ce lieu qui peut être perçu par les demandeurs d'asile comme ne leur étant pas ouvert, un livret d'accueil simplifié est en cours de réalisation. Il sera traduit dans les principales langues utilisées par les demandeurs d'asile. Enfin, les demandeurs d'asile ont été conviés à participer, le vendredi 25 mars, à la soirée Poésie multilingue, à l'occasion du Printemps des poètes...

Toutes ces actions sont les prémices à la mise en place d'une convention de partenariat qui pourra être élargie à toutes les médiathèques de la Ville de Metz.

Toujours dans le cadre du français langue étrangère les contacts avec l’Université Paul Verlaine de Metz se poursuivent, avec la perspective que les examens puissent être organisés à Metz en 2012 au plus tard. Afin de mieux cerner les besoins dans ce domaine, des contacts sont en cours avec les autres centres d'apprentissage du Français tels que la Croix rouge, le Petit Bois à Borny, le centre Lacour au Chemin de la Moselle...

 

Pour le soutien psychologique, la demande est de plus en plus forte. Le Dr Remy avec beaucoup de compétence, de dévouement et de patience y fait face. Mais je crois qu’avec lui il faudrait peut-être lancer une réflexion pour voir comment continuer à assurer ce service à l’avenir si la demande devait continuer à croître.

 

Sur un plan plus général, je crois qu’il nous faudra continuer à travailler avec d’autres associations partenaires, impliquées dans les droits de l’homme et la solidarité. Nous avons commencé en 2010 et de nombreux échanges d’informations ont pu se faire à la satisfaction générale, des actions ont été menées, des conférences organisées. 2011 repart sur des bases supérieures à 2010 puisque nous avons déjà été invités à participer à un dîner à Yutz organisé par la pasteur Mathias Dietsch de la paroisse protestante, que nous avons tenu conférence le 9 mars à Mondelange et une autre est prévue le Vendredi Saint à Bousse, ces deux événements étant organisés par le Comité catholique contre la faim et pour le Développement (CCFD).

 

Il faut également relever l’implication forte d’adhérents. Ainsi Gabrielle Garrigue a organisé, le 11 février à Ivry-sur-Seine , une soirée CASAM-Droit d’Asile qui a rapporté un peu plus de mille euros. Dans un autre domaine Lujeta Meco, ancienne demandeuse d’asile, artiste peintre présentera deux expositions : l’une du 21 avril au 8 mai au café associatif de la Chaouée, 1 rue du Champé, et une autre le premier week-end de juin au centre culturel de la rue des Roberts au Sablon. Les ventes qui seront réalisées à ces occasions le seront au bénéfice du CASAM. J’en profite pour lancer un appel à nos nombreux adhérents : si vous avez des idées n’hésitez pas à nous contacter et nous étudierons ensemble la faisabilité de votre projet comme nous l'avons fait avec Gabrielle ou Luljeta.

 

Nous allons également maintenir les contacts avec toutes celles et ceux qui nous ont manifesté leur soutien durant les mois difficiles que nous avons traversés : personnalités politiques, autorités religieuses, syndicats et associations. Nous allons relancer ceux ou celles qui n’ont pas répondu à nos demandes ou prendre contact avec ceux ou celles que nous n’avons pas sollicités par manque de temps.

On le voit, le chemin est encore long. Nous avons réussi à préserver notre indépendance, notre spécificité et notre liberté de parole. Nous entendons continuer dans cette voie en rappelant toujours et encore, haut et fort, que le droit d'asile est un principe fondamental de la Constitution française et que nul, et surtout pas les élus de la Nation, ne doit l'oublier.

 

Georges JACQUOT – Président

 


Renouvellement au Conseil d'administration

 

Sont renouvelables cette année :

 

Bernard CHAUPITRE

Gilbert DEPRUGNEY

Georges JACQUOT

Khadija NOURA

Monique SIBAUD

Monique OFFROY

 

Rapport d'activité 2010

 


Partager cette page

Repost 0
Published by