Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 octobre 2014 4 23 /10 /octobre /2014 09:15

 

Art et exil pour finir

Les dernières manifestations organisées dans le cadre du 25eanniversaire se sont déroulées les 11 et 12 octobre à la salle Braun à Metz. Malgré des aléas de dernière heure qui nous ont contraints à modifier le programme de la soirée du samedi, et grâce à Jean de Pange et la compagnie Astrov ainsi qu’à la Ligue des Droits de l’Homme et Mme Moissette le spectacle présenté a été de qualité. Que ce soit à travers la pièce « Je suis un homme » de Hance Wilfried Otata interprétée par cinq comédiens amateurs et une comédienne amateure également ou « Ma nostalgie » de Richard Mahoungou et J. Bissila, qui traitent de l’exil et de la demande d’asile.

Avec « Je suis un homme » les spectateurs ont pu s’imprégner des raisons qui peuvent amener des personnes à quitter leur pays en raison des délires mégalomaniaques d’un dictateur avide de pouvoir personnel et sans partage qui lui fait proclamer la fin du régime démocratique. Avec « Ma nostalgie » l’approche est différente. Des comédiens jouent à l’étranger une pièce qui relate la disparition mystérieuse de 400 opposants au régime. Des échos sur cette pièce arrivent au pays et déclenche,t la fureur du Président. Les comédiens mis au courant ont peur de rentrer et au pays et ‘lun d’eux décide rester en France et demande l’asile. Il évoque, dans « Ma nostalgie » avec humour son parcours de demandeur d’asile et évoque son passage au centre de rétention, les menottes qui lui sont passées sans qu’il ait commis le moindre délit et la galère administrative.

Avant ces deux pièces, l’ambiance des permanences du CASAM avait été soulignée dans un film réalisé par notre ami Bernard Chaupitre qui avait également recueilli quelques témoignages soulignant le travail réalisé par les accueillants, traducteurs et enseignants.

Le dimanche fut consacré à la musique et à la chanson. City Jazz a régalé les amateurs de jazz avec une prestation de grande qualité. André Masius (basse), Frédéric Sold (piano), Franck Turpin (Saxophone) et Jeff Paganotto ont fait apprécier leur talent et le public n’a pas boudé son plaisir.

Pour terminer Michel Genson, accompagné au piano par Patrick Riollet, a offert aux spectateurs un véritable récital de la chanson française de Maurice Fanon à Allain Leprest en passant par Léo Ferré, Charles Trénet, Henri Tachan, Roger Caussimon, de très beaux textes interprétés, là encore, avec talent et conviction. Et pour rester dans la note de ce week-end le poète de Jacques Prévert « Étranges étrangers » mis en musique par un jeune messin : Robin Melchior.

La célébration du 25eanniversaire est terminée. Soyons fous et utopistes en espérant qu’il n’y aura pas de 30eanniversaire ce qui montrerait que le monde a retrouvé intelligence et sagesse et qu’il va bien !

Remerciements

Merci à la Ville de Metz, à son maire Dominique Gros et à son conseil municipal ainsi qu’au CCAS,

Merci au Conseil Régional de Lorraine,

Merci au Comité Catholique contre la faim et pour le développement

Merci à l’Union des églises protestantes d’Alsace Lorraine

Merci à l’Association Entraide et d’Amitié.

Merci au Crédit Mutuel

Merci à Inter Service Migrants Est pour son soutien avec la mise à disposition, une fois par semaine, d’un juriste spécialisé dans le droit des étrangers

Merci à l’AIEM avec laquelle nous entretenons une bonne collaboration

Merci à Jean Metz et à l’équipe de l’EPRA pour son soutien à l’organisation de ce week-end

Merci à l’IRTS

Merci à l’ensemble des accueillants, des traducteurs et des enseignants du CASAM .

Merci à l’ensemble des artistes qui ont apporté leur contribution à la réussite de notre 25eanniversaire.

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche

Nos partenaires

 

Nos partenairesNos partenairesFondation de France