Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 05:56

  P1030220

 

P1030235 Luljeta Meco est une artiste mais c’est aussi une française d’origine étrangère, une ancienne demandeuse d’asile, une immigrée qui a réussi son intégration… comme beaucoup d’autres, surtout en cette Lorraine qui nous est si chère et qui a toujours été une terre d’immigration par excellence. C’est une réalité, n’en déplaise à certains qui stigmatisent l’étranger et l’immigré, oubliant que le droit d’asile est une valeur républicaine et l’un des principes fondamentaux de notre Constitution .

 

<Président j’ai appris les difficultés actuelles du Casam. Je veux l’aider car aujourd’hui je peux rendre au CASAM un peu de ce qu’il m’a donné car c’est lui qui, dès mon arrivée en France m’a accueillie, conseillée, accompagnée dans mes démarches>. Luljeta n’en dira pas plus. Le président Georges Jacquot a bien évidemment accepté.

Les parents de Luljeta étaient à ses côtés à l’occasion du vernissage de son exposition. Luljeta Meco est née à Permet en Albanie. Elle a fait ses études au lycée artistique Jordan Misja à Tirana avant de poursuivre à L’université Alexander Xhuvani en Littérature et langue albanaise tout en travaillant sur la peinture et la sculpture. Elle quitte son pays en 1997 – un épisode douloureux car comme je le dis souvent derrière chaque demandeur d’asile il y a un drame humain – et arrive en France, qui conserve alors et toujours son image de pays des Droits de l’Homme. Elle obtient son statut de réfugié en 1999 et continue des études post scolaires à l’école des Beaux Arts de Metz. Elle travaille sur la matière pour lui imprimer son propre regard. Son parcours professionnel l’a également amené à collaborer avec des auteurs et metteurs en scène en faisant de la scénographie et des costumes pour des pièces de théâtre.

Elle propose, à l’occasion de cette exposition, de découvrir quelques unes de ses œuvres. Ses tableaux et portraits de femmes évoquent le voyage, il serait plus juste de dire l’exil, la culture et les souffrances et la privation de liberté de celles qui n’ont d’autre choix que de quitter un pays, leur pays, dans lequel leur vie est menacée. Des sculptures sont également présentées.

Elle a déjà exposé à Metz, à Maizières, dans différentes communes de Lorraine et au Luxembourg. Récemment elle a participé au Printemps des artistes à l’église des Trinitaires et à la commémoration des passeurs le long de la frontière allemande entre 1940 et 44 entre Novéant et Arnaville.

Sur un plan professionnel elle n’a pas quitté les problèmes des étrangers qui arrivent dans un nouveau pays puisqu’elle travaille sur des projets européens de Caritas au service Solidarité et Intégration au Luxembourg.

Avant de terminer je voudrais dire que Luljeta a décidé que les ventes qui seront réalisées lors de cette exposition le seront au profit du CASAM. Et qu’il en sera de même pour une deuxième exposition qui aura lieu les 4et5 juin au centre socio-culturel de la rue des Roberts au Sablon.

Cette exposition, qui est aussi celle du cœur, peut être vue les jeudi, vendredi et samedi à partir de 19heures au café associatif <La Chaouée>, 1 rue du Champé à Metz, jusqu’au samedi 7 mai.

 

 

Exposition Luljeta Meco L'album photo

Partager cet article

Repost0

commentaires

Recherche

Nos partenaires

 

Nos partenairesNos partenairesFondation de France